13ème séquence - Oeuvre numérique avec Arduino

Lien du projet : Réaliser une oeuvre numérique avec Arduino

Plénière du Lundi 10 mars

Sujet : Elephant Carpaccio
Lien vers la méthodologie : Elephant Carpaccio

Plénière du Mardi 11 mars

Sujet : Exercice de lecture de code sur papier avec dessin du résultat sur feuille

Exercice de création de classe & de manipulation d’objets dans processing

Plénière du Mercredi 12 mars

2 J'aimes

vim :

  • :bdelete : ferme le fichier actuelle ou
  • :ls pour lister tout les vim ouverts puis :bdelete <num du fichier> pour fermer le fichier voulu
  • :w | bn sauvegarder puis passer sur l’autre fichier vim
  • dans bach pour ouvrir tout les fichiers dans avec vim : vim nomDuDossier <esp> *

autre

  • AppletJava
    -super() permet d’utiliser l’héritage du fichier parent : appel la fonction du constructeur de son parent (ex : PApplet)

  • on peut créer des types de variable

  • x = xparametre x : la variable donné qq part; xparametre : argument utiliser par une méthode. Et ils sont égaux.

  • http://processing.github.io/processing-javadocs/core/processing/core/PSurfaceNone.html

  • surface.setTitle("coyotte"); pour nommer les fenêtres

  • j’ai réussi a faire des pulsations en changeant la fréquence (SqrOsc et pulse) à basse fréquence. Donc pas de pulsation dans les aiguës.

  • a eu un autre crache Ubuntu=> va passer sur Arch
    bach :

  • chown : change owner

  • pacman
    -Syyu ; -Rncs (update/upgrade, autoremove)
    (a recomplété plus tard)

JS:

  • var déprécier et pas très sécur => utiliser let et const sachant que const ne pourra pas être réaffecter contrairement à let

Journal (lundi 9)

J’ai appris à faire l’« elephant carpaccio ».
Au moins, comprendre l’objectif, et les deux premières étapes.

J’ai appris à utiliser PApplet dans processing.
→ plusieurs fenêtre qui ont des comportements distincts.
settings, setup, draw, pour plusieurs fenêtre différentes.
J’ai appris l’existence de PGraphics pour gérer le rendu graphique.

Journal (mercredi 11)

J’ai appris pacman -Sc sous Arch pour vider le cache.
J’ai appris la différence entre un groupe et un « meta ».
les métas ont l’air plus pratique, mais on ne peut pas désinstaller un seul programme.
Il faut bien garder ça en tête, ou on a tôt fait de désinstaller beaucoup de choses !

J’ai appris qu’il ne valait pas mieux lancer sddm manuellement…
systemctl enable --now sddm fait mieux l’affaire.
Mieux vaut faire un reboot après, au cas où.

J’ai appris que linux-firmware était nécessaire pour les cartes wifi intel.
J’ai appris que copier comme un bourrin un /boot qui fonctionnait dans une ancienne install, ça fonctionne aussi !
Ça m’a permis de ne pas refaire un bootctl install et créer une nouvelle entrée UEFI.

Plus dans le sujet, j’ai appris à manipuler des rythmes avec la bibliothèques sound.
Il s’agit de donner une fréquence comprise entre 0.0 et 1.0 à l’oscillateur.
C’est toujours très logique, mais je n’y aurais jamais pensé !

Journal (vendredi 13)

J’ai appris à installer un système en BIOS/GPT.
J’ai appris deux-trois options de pacman avec Del.

J’ai appris que l’on pouvait lancer konsole en démon.

J’ai appris que les raspberry pi se connectaient en wifi !
J’ai découvert l’interface de NOOBS, et de raspbian.

Plénière du 12 mars 2020

Pierre Rannou, CEO de Flat (https://flat.io)

3 ans à Epitech Nantes, 4eme année à Londres, 5eme année à Paris.

Flat -> Google doc de la partition de musique.
Ils ont développé une capacité de présentation incroyable alors qu’ils avaient rien.

100 000 users en un peu moins de 3 mois au début.
Il y avait bcp d’incubateurs mais celui qui lui parlait le plus c’était The family.
Donc ils ont allés chez eux.
1 année de boulot avec tout le monde à distance.
1 an à pisser du code.
Premiers locaux de la boite dans un garage.

Finalement ils sont restés sur une boite avec que des gens en remote. Il y avait 4 personnes en tout. Bonne croissance donc ils ont recrutés 3 devs. Pendant 18 mois ils ont codés. mais au bout il fallait de nouveau de l’argent.

=> En tant que dev, on arrive plus facilement à se dire qu’on vaut 45K, que de se dire qu’on peut vendre un produit à 5€ par mois.

Aujourd’hui 2 000 000 de gens d’inscrits.
200 000 personnes dans le mois qui créent une partition.
Facturent que les créateurs et pas les consommateurs.
-> Pas de marketing.
Pas de pub sur leur site parce que les utilisateurs son des jeunes & que l’app est utilisée à l’école.

Attention à ne pas lancer trop de produits différents. Ils ont lancés 4 produits différents en 1 an, chacun a sa propre stratégie business, son marketing …

Leur appli Flat est naze, mais ils demandent aux gens de donner leurs avis sur l’app une fois qu’ils ont créés leur partition et qu’ils l’ont exportés, et ils ont des super avis !

-> Le remote ne plait pas à tout le monde. Il faut être honnête sur son avis la-dessus.

Intégration continue super importante.
N to N testing -> simuler les intéractions souris / clavier.
Cypress test ! TROP BIEN (utilisé par Netflix & amazon).
Les tests c’est vraiment LE truc sur lequel il faut se focus. C’est le gros plus qui fait la différence.
Il faut poser des questions la dessus pendant les entretiens pour un job, c’est super important de connaitre la culture de l’entreprise la dessus.