Atelier pratique : des données en JSON et des boucles

Un atelier où il est proposé de consolider sa maîtrise des boucles et façons de parcourir des structures de données imbriquées en affichant pour l’utilisatrice quelques statistiques sur les Pokemon, à partir de cette base de données en JSON : https://raw.githubusercontent.com/Biuni/PokemonGO-Pokedex/master/pokedex.json.

Si on est ennuyée par les Pokemons, il y a ici plein d’autres liens vers des jeux de données en JSON. N’importe quel jeu de données un peu gros et avec quelques imbrications fera l’affaire pour cet exercice.

Objectifs

En tout premier : lire et charger le fichier de données dans un programme.

Ensuite, parcourir et analyser les données. On peut procéder par étapes, vers des choses de plus en plus complexes, comme :

  • combien y’a-t-il de pokemon dans les données ?
  • quels sont ceux dont le poids est supérieur à 10 kg ?
  • les classer par ordre croissant de poids
  • afficher toutes les évolutions possibles de Pokemon (exemple : Bulbasaur -> Ivysaur -> Venusaur)
  • quels Pokemons sont les meilleurs contre un Pokemon donné (parce qu’un de leur type correspond à une faiblesse de celui-ci) ?
  • … tout est possible !

Contraintes

  • langage libre

Si on est d’humeur un peu joueuse, le programme jq permet de manipuler du JSON depuis Bash (ou similaire).

Notions abordées

  • charger un fichier JSON
  • lire et comprendre une structure de données
  • comprendre comment on la manipule depuis les variables d’un programme
  • boucles et/ou fonctions de manipulations d’ensembles de données

Bulbizarre

1 J'aime